À propos

Talents Hauts est une maison d’édition indépendante créée en 2005, qui publie des livres pour la jeunesse, des livres percutants, forts, drôles, qui bousculent les idées reçues.

Notre catalogue compte aujourd’hui plus de 250 titres : des albums, des contes et des romans pour tous les âges, des tout-petits aux adolescent·es. Être attentif à toutes les discriminations et au sexisme en particulier, porter haut les talents des auteur·rices qui nous accompagnent, découvrir de nouveaux talents, tel est notre projet.

Laurence Faron, directrice, et l’équipe de Talents Hauts



L'équipe Talents Hauts

Laurence Faron : Directrice - Publisher

Justine Haré : Éditrice (romans) 

Élise Courtois : Éditrice (illustrés)

Laurence Poutier : Attachée de presse - Community-Manager - Relations libraires

Extraits de presse 

Public Sénat, émission « Ma voix compte », 8 février 2018, interview de Laurence Faron : « On peut faire tous les hashtags et débats qu’on veut, si on ne travaille pas en profondeur et dans la durée sur l’éducation et la sensibilisation des enfants, on continuera à avoir la reproduction de modèles sexistes » (à regarder ici).

 

France InterJournal de 13 h du 27 décembre 2017, interview de Laurence Faron sur le sexisme dans la littérature jeunesse : « Il y a peut-être une prise de conscience du sexisme de la société qui fait qu'on a maintenant l'impression que même les enfants ont droit à leurs livres exempts de stéréotypes sexistes. C'est une marche, c'est très bien qu'on l'ait franchie, mais le haut de l'escalier est encore loin. »

 

Grazia, décembre 2017 : « Rien de tel chez Talents Hauts où les dulcinées tirent les chevaliers d'un très mauvais pas, des poulettes font la grève des tâches ménagères et où des poupées tapent l'incruste dans les pages viriles d'un catalogue de jouets. »

 

Version Femina, octobre 2017, interview de Laurence Faron sur « Les Ados, nouvelles féministes » : « Très peu d’albums mettent en scène des héroïnes ordinaires. Si vous faites croire aux petites filles qu’elles doivent être des superhéroïnes pour réussir, vous entrez dans le même schéma sexiste qui prévaut dans les entreprises : il faut être exceptionnelle, bien meilleure qu’un homme pour accéder aux plus hautes fonctions ».

 

Vincennes Info, mai 2017, interview de Laurence Faron : « Faites confiance à vos enfants et laisse-les choisir les livres qu'ils·elles veulent lire ! »

 

Le Parisien - Val-de-Marne, avril 2017 : « Les clichés s’envolent à la lecture de ces textes drôles, forts et souvent superbement illustrés. »

 

Le magazine du Val-de-Marne, avril 2017, interview de Laurence Faron : « Laurence Faron défend une ligne éditoriale originale : les livres pour la jeunesse qu’elle publie dénoncent avec intelligence et humour les discriminations et le sexisme. "Il n’y a pas de littérature neutre, elle porte un modèle de société", souligne-t-elle. » 

 

Le Soir du Matin, avril 2017, interview de Laurence Faron : « "Depuis 10 ans, la situation s’est dégradée. On constate une sexualisation précoce, avec des livres incitant les filles à se pomponner tandis que les  albums de superhéros renforcent l’association entre le sexe masculin et les notions de force et de domination." L’éditrice Laurence Faron se réjouit toutefois que  de plus en plus de jeunes auteurs et autrices renoncent de plus en plus aux clichés genrés. »

TPL Moms, 8 mars 2017 : « Les Éditions Talents Hauts ont toujours été un immense coup de cœur, mais depuis la parution des Déclarations des droits des filles et des garçons, je fais une révérence à cette maison d’édition qui se dépasse parution après parution. »

 

France 3 Bretagne, février 2017 : interview de Jessie Magana, directrice de la collection «Les Héroïques » (à regarder ici).

 

Télérama, décembre 2016, un article de Michel Abescat sur les stéréotypes de genre dans la littérature jeunesse avec une interview de Laurence Faron : « Comment sortir du cercle vicieux, les stéréotypes de genre étant intégrés dès la petite enfance, en particulier à travers les livres qui sont proposés aux enfants par la famille et l'école ? Sans doute en soutenant par nos choix l'offre la moins conformiste, comme celle des Éditions Talents Hauts. »

 

La Voix du Nord, octobre 2016, article sur l'exposition Talents Hauts Éditions et Clara Magazine « C'est pas mon genre » à Houplines : « Violences, discriminations, clichés, tout est abordé sous forme de fables qui donnent envie de parler. Morale de l’histoire : "Tout est possible quand on le veut vraiment." »

 

Mobilis, 16 septembre 2016 : « L’intelligence collective à l’oeuvre pour revisiter le genre historique. (...) Chez Talents Hauts, on est militant de la différence et des égalités. La collection "Les Héroïques" a l’ambition de donner "un nom, un visage, une voix" à des anonymes au destin singulier, de faire voir comment l’individu peut, à sa petite échelle, contribuer à changer le monde… »

 

Fréquence Luz, juillet 2016, interview de Laurence Faron (à écouter ici).

 

France 5, Entrée libremai 2016 : interview de Gaël Aymon et mention des Éditions Talents Hauts.

 

Sud-Ouest, mars 2016, article sur une rencontre avec Laurence Faron à Ambès à l'occasion de la journée internationale pour les droits des femmes : « Le chemin n'est pas fini mais nous sommes optimistes. »

 

La revue des Parents, décembre 2013 : « Piocher en toute confiance dans leurs nombreux titres ! »

 

SNUIPP, mai 2013 : Interview de Mélanie Decourt et Laurence Faron.

 

France 2 - Télé Matin, 23 mars 2013 : Mélanie Decourt a présenté les Éditions Talents Hauts au journal de 7h30.

 

France Info - Le zoom culture, 4 mars 2013 : Raphaëlle Botte a interviewé Laurence Faron et Mélanie Decourt (à écouter ici).

 

Famili, juin-juillet 2012 : « Cette petite maison d'édition créée par deux femmes a décidé de lutter contre les clichés sexistes. Résultat : des histoires pleines d'humour qui bousculent les idées reçues. »

 

France Inter - Journal de 8 heures, 21 décembre 2011 : Intervention de Laurence Faron dans le cadre d'un reportage sur le sexisme dans les jouets.

 

France 5 - Entrée libre, 1er décembre 2011 : Les livres de Talents Hauts mis en avant dans le cadre d'un reportage sur le sexisme dans la littérature de jeunesse. Interview de Laurence Faron.

 

Fémina, avril 2011 : « Des ouvrages à faire découvrir à ses enfants, filles et bien sûr garçons, pour que les préjugés, qui peuvent s'installer de façon tenace durant les jeunes années, ne passent pas par la tête de nos chérubins ! »

 

Marie Claire, mars 2011 : « Nous ne saurions que vous conseiller les albums de Talents Hauts, une merveilleuse petite maison d'édition qui combat les schémas sexistes, l'anti Martine petite maman en quelque sorte... »

 

Causette, mars 2011 : « Loin de faire du militantisme acharné, cette maison d'édition "pour les filles Et pour les garçons" propose trois collections qui ont le mérite de se pencher sur des sujets rarement abordés dans la littérature jeunesse. »

 

France Inter - L'humeur vagabonde, 9 mars 2011 : « Talents hauts est une maison d'édition qui publie des livres anti sexistes. Les filles sont toujours des princesses, mais aussi des pirates, elles peuvent préférer autant le jaune, le bleu, le brun que le rose ... »

 

France 5 - Les Maternelles, le 7 janvier 2010 : Un reportage dans le cadre de l'émission intitulée « La sexualité expliquée aux enfants » sur Talents Hauts et ses auteur·rices, et notamment Florence Hinckel, autrice de Quatre filles et quatre garçons et du Maillot de bain : « Un excellent éditeur pour travailler sur les stéréotypes de sexe. » Nathalie Le Breton.