D'un trait de fusain Agrandir l'image

D'un trait de fusain

9782362661976

Nouveau

256 pages • 14,8 x 21 cm
Illustration de couverture réalisée par Julia Wauters.


Cathy Ytak

  

1992. Mary, Monelle, Julien et Sami sont lycéens dans une école d’art. En cours de dessin, leur modèle préféré s’appelle Joos. Il est jeune, libre et beau. À l’âge des premières expériences amoureuses, l’épidémie de sida s’immisce brutalement dans leurs vies. La plupart des adultes se taisent et semblent ignorer la tragédie. Mary décide de briser le silence, d’affronter le regard de ses parents, de la société, et de s’engager.

 

Parution le 21 septembre 2017.

Plus de détails

16,00 €

Ajouter à ma liste

En savoir plus

Conseillé par :

Michael Mathieu, libraire à la Librairie de Paris

« En moins de 300 pages, Cathy Ytak te parle d'amitié, de sexualité et surtout de persévérance et d'AMOUR. Cathy Ytak est honnête, parfois brutale, et je me suis surpris à relire des passages entiers avec les larmes aux yeux, parce que c'était bon d'avoir de la représentation, de la visibilité, et de pouvoir me dire qu'un jour peut-être, je pourrais conseiller ce livre à un.e ado en quête identitaire qui veut juste se reconnaître quelque part. »

Dans la presse :

Naturisme Magazine, septembre 2017

« Cette fiction parle de la vie, de l’amour, de l’amitié, de sexualité et de militantisme, et aussi de naturisme. Des mots simples, du rythme soutenu, des phrases et des situations qui ne peuvent nous laisser insensibles. »

Télérama, novembre 2017

« Cathy Ytak dit la confusion des sentiments qui s’empare du petit groupe, le désarroi et la colère, l’espoir et la terreur devant la mort soudain si proche, la rage de vivre aussi, les fous rires et les sanglots. C’est peu dire que ce roman, qui fait évidemment penser au film de Robin Campillo, est réussi. Il est porté par la grâce d’une plume hautement sensible, à la recher­che, toujours, de la lumière. »

Lecture Jeune, décembre 2017

« L'intensité de la jeunesse irrigue ce roman fort où amitiés, amours et sexualités brûlent et se découvrent, et où l'horreur du SIDA fait grandir - et mourir - beaucoup trop vite. »

Page, décembre 2017

« Jamais larmoyant ou moralisateur, D'un trait de fusain raconte une histoire, dure, tragique mais aussi pleine de vie et d'amour. C'est une magnifique réussite.» 

20 minutes, décembre 2017

« Le militantisme, chez Cathy Ytak, n’est jamais loin. Une idée lui est plus que tout insupportable : « Est-ce que l’on se serait battu pour rien ? » Croyez-nous, ce beau roman est un puissant antidote. » 

Sur les blogs :

La mare aux mots

« Il y a des romans qui vous prennent réellement aux tripes. Et ceux-là, après les avoir lus, vous n’êtes finalement plus tout à fait le·la même. C’est exactement ce qui se passe à la lecture de celui-ci. »

La licorne et ses bouquins

« La douleur et la colère sont là, au centre. Dévastatrices, mais qui donnent aussi l’énergie pour avancer, lutter, militer. Pour que les choses changent. »

Fille d'album

« Parce que ça parle d’homosexualité, sans la réduire à l’homophobie et au sida, parce que ce roman est superbe et que j’ai envie de le faire lire ! »

Sophie lit

« D’un trait de fusain, c’est un roman qui rappelle l’importance des rapports protégés, mais qui permet aussi à ses lecteurs de découvrir tout un pan de l’histoire liée au VIH, tout ce par quoi ont dû passer les militants. »

D'une berge à l'autre

« Pas de pathos ni de jugement mais une empathie débordante et contagieuse qui met du baume au cœur en dépit de la douleur et de l’injustice qui laboure les tripes. Un bijou de sensibilité. »

Les lectures de Noukette

« D’un trait de fusain est un roman magistral… Je suis tombée en amour pour tous les personnages tant ils sont beaux, lumineux et justes. Ils ont les fêlures et la force de leur âge. Ils ont le courage des innocents. Chacun d’entre eux, à sa façon, va changer au contact des autres. »

Les ourses à plumes

« Pourquoi on aime : Une histoire d’amitié, d’amour, qui parvient à parler du sida, avec la rage de vivre. »

Ricochet

« Avec la franchise mâtinée de douceur qui est la sienne, Cathy Ytak aborde ainsi dans ce nouveau roman des thématiques adolescentes que sont l’amitié, l’amour évidemment et les relations familiales, mais également des thèmes encore peu traités en littérature jeunesse comme la première fois ou le plaisir féminin. »

Encres vagabondes

« Dans cette rage de vivre, cette incandescence des personnages féminins, cette émotion, cette distance bienveillante et ce refus de l’inacceptable composant ce tableau, on retrouve la rage, la force des convictions qu’en toute subtilité, avec sensibilité et humanité, Cathy Ytak distille de livre en livre avec talent. »

Médiathèque Lodève

« D'un trait de fusain, c'est pour certains d'entre nous notre propre adolescence en filigrane. C'est une histoire qui nous embarque littéralement, qui nous happe. Ce sont les joies, les drames, les combats, les indignations, les ruptures... Ce sont les fêlures et les faiblesses de la jeunesse, mais c'est surtout ses espérances et sa rage de vivre ! »

Les mots de la fin

« Des personnages infiniment touchants et vrais, une écriture délicate cadencée et pleine de vie, une approche sensible et intelligible de cette maladie qui reste encore aujourd’hui taboue car mal connue. Un roman fort à lire et à partager. »

Avis

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

D'un trait de fusain

D'un trait de fusain

256 pages • 14,8 x 21 cm
Illustration de couverture réalisée par Julia Wauters.


Cathy Ytak

  

1992. Mary, Monelle, Julien et Sami sont lycéens dans une école d’art. En cours de dessin, leur modèle préféré s’appelle Joos. Il est jeune, libre et beau. À l’âge des premières expériences amoureuses, l’épidémie de sida s’immisce brutalement dans leurs vies. La plupart des adultes se taisent et semblent ignorer la tragédie. Mary décide de briser le silence, d’affronter le regard de ses parents, de la société, et de s’engager.

 

Parution le 21 septembre 2017.

Donnez votre avis

6 autres produits dans la même catégorie :