Les souliers écarlates

978-2-36266-063-4

Nouveau

24 pages • 19,5 x 26 cm


Gaël Aymon, ill. Nancy Ribard


Un livre soutenu par Amnesty International

Un seigneur avait épousé une jeune fille telle qu'il l'avait souhaitée : aussi belle qu'il était grand, aussi fragile qu'il était fort. Plus elle était fragile, plus il se sentait fort. Il se mit donc à la malmener. Mais la jeune fille, qui était bien plus qu'une simple poupée, s'évadait chaque nuit grâce à des souliers magiques. Un soir pourtant, son époux découvrit son secret... 



Plus de détails

13,80 €

Ajouter à ma liste

En savoir plus


Coup de coeur FNAC !

Dans la presse :

Filiatio mars-avril 2013
« Le silence de l'entourage, qui se satisfait d'explications évasives ; le processus de destruction physique et psychologique ; l'évasion par l'inconscient, et le réveil, la prise de conscience de sa valeur : toutes ces étapes sont décrites de manière poétique, parfois dure, par la plume puissante de Gaël Aymon, mais les contes sont durs ! (...) Le trait délicat de Nancy Ribard, le choix des couleurs, enchevêtrent l'histoire dans un lacis d'émotions guidées et heureusement, délivrées, comme dans les contes. »

Silence ! décembre 2012
« Une sensibilisation importante au sujet de la violence conjugale. »

Citrouille décembre 2012
« Gaël Aymon utilise la matière du conte (...) ce faisant, il permet au lecteur d'avoir la bonne distance entre imaginaire et écho dans la vie réelle. Une distance qui autorise d'aborder les sujets les plus difficiles même avec les plus jeunes et surtout avec ceux pour qui ces histoires ne sont pas des contes. »
 

Des chroniques sur les blogs


Côté mômes
« On est fanas des éditions Talents Hauts, qui proposent une collection de livres pour enfants sans clichés sexistes : « Pour les filles ET les garçons ». Celui-ci réinvente le conte traditionnel en donnant la part belle à une héroïne malmenée qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. A dévorer d'urgence ! »

Lecture Jeunesse 83
« Gaël Aymon nous livre une histoire poignante. Il fallait son style, sans détours, tout en finesse pour parler de ce sujet, réhaussé par les illustrations contemporaines de Nancy Ribard. Les rouges attirent l'attention. Rouge pâle, presque rosé des pommettes. Rouge puissant de la colère. Rouge profond, rouge pourpre, rouge écarlate et j'en oublie tant la palette de Nancy Ribard est riche et variée. »

Enfantipages
« Gaël Aymon réussit le tour de force d'évoquer la violence conjugale au coeur d'un conte sensible et magique. A l'instar de ses grands prédécesseurs conteurs, l'histoire raconte magistralement la perte de confiance et d'estime subie par son héroïne au fil des coups. Seul le réveil à la conscience, la conviction intime de sa valeur lui fera rebrousser chemin et retrouver sa place et sa vie. Un conte très beau, magnifiquement construit, dont le propos est souligné à la perfection par le trait, à la fois naïf et gracieux de Nancy Ribard. »

La mare aux mots
« Il fallait le tact et la finesse des mots de Gaël Aymon pour parler d'un sujet aussi grave et réussir à en faire une belle histoire. Une histoire dure mais pleine d'espoir, superbe et captivante. Les illustrations de Nancy Ribard sont magnifiques. »

Croqlivre
« Malmenée, choyée, la jeune fille trouve en elle le moyen de résister : grâce à ses souliers écarlates, elle s'offre une assurance et une liberté qui déplairont fort à son mari. En empruntant aux contes, cette histoire de maltraitance met une distance qui n'occulte cependant pas la réalité. Le mécanisme psychologique est bien décrit et la libération possible ! »

Obiwi
« Les illustrations rendent très bien les sentiments des personnages, elles renforcent le contenu du récit par des choix symboliques comme des fenêtres avec des barreaux ou l'héroïne représentée comme une marionnette à fils (pour bien montrer qu'elle est devenue le jouet de son mari). Des enfants de 7 à 11 ans recevront la juste signification de cet album. »


Avis

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Les souliers écarlates

Les souliers écarlates

24 pages • 19,5 x 26 cm


Gaël Aymon, ill. Nancy Ribard


Un livre soutenu par Amnesty International

Un seigneur avait épousé une jeune fille telle qu'il l'avait souhaitée : aussi belle qu'il était grand, aussi fragile qu'il était fort. Plus elle était fragile, plus il se sentait fort. Il se mit donc à la malmener. Mais la jeune fille, qui était bien plus qu'une simple poupée, s'évadait chaque nuit grâce à des souliers magiques. Un soir pourtant, son époux découvrit son secret... 



Donnez votre avis

5 autres produits dans la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...